À propos de cette brève de la CBC

Hier, la CBC publiait une nouvelle sur son site web faisant valoir que la compilation Canada 150 choque au Québec, car aucune chanson francophone ne se retrouve sur ce produit offert en format simple, double ainsi qu’en livre de collection contenant six disques de classiques canadiens.

À titre de référence, on mentionne un montage de Marie-Andrée Paquet ainsi que ma critique du projet pour le Journal de Montréal. On laisse transparaitre, notamment, que j’ai donné la note de 1.5 sur 5 que pour cette omission.

Or, ce n’est pas totalement le cas.

Comme il n’y a malheureusement pas d’hyperlien menant à mon texte, j’aimerais préciser ici quelques trucs…

Canada 150 a eu droit à cette note, car la contribution francophone y est totalement absente (malgré le succès international de Cœur de pirate et même le prix Polaris de Karkwa), mais aussi parce que les artistes autochtones ont pas mal droit au même traitement (pas de Buffy Ste-Marie, ni de Tanya Tagaq? Ridicule!).

De plus, à une époque où les plateformes de diffusions à la Spotify s’imposent de plus en plus, Canada 150 semble être un projet d’une autre époque (ou, du moins, une entreprise bâclée). En gros, c’est littéralement une «playlist» de hits canadiens allant de Tom Sawyer de Rush à Call Me Maybe de Carlye Rae Jepsen. Bref, pour souligner un tel anniversaire, on pouvait faire mieux!

Une approche à la 30 d’Audiogram (où, pour le 30e anniversaire de l’étiquette, les artistes ont repris leurs succès sans fard) ou 75 ans, 75 chansons de Radio-Canada (où le diffuseur a puisé dans ses opulentes archives pour sortir des bijoux de prestations), voire l’hommage à Richard Desjardins (où des artistes de plusieurs étiquettes se rassemblent pour interpréter à leur façon l’œuvre du bonhomme) aurait été plus appréciable.

À bon entendeur, salut!

À propos de cette brève de la CBC was originally published on andrepeloquin.com

Publicités

Commentaires fermés sur À propos de cette brève de la CBC

Classé dans Blogue

Les commentaires sont fermés.