Jack’s Mannequin – The Glass Passenger

jack(Sire)

Trois années après Everything in Transit, certaines critiques et une leucémie qui l’ont cloué au lit, l’ex Something Corporate Andrew McMahon  est de retour avec The Glass Passenger, un deuxième album plutôt transparent pour son projet pop rock Jack’s Mannequin. Toujours dominées par le piano de McMahon, les mélodies de ce compact passager tiennent plus des notes aussi lichées que saccharines de The Fray que les candides gammes « college rock » du Ben Folds Five (bien que lorsque mis dans le contexte de la maladie, le texte de « Swim »est émouvant, mais la guimauve l’entourant est telle qu’elle laisse un goût amer). À l’image du titre de l’oeuvre, la nouvelle offrande de Jack’s Mannequin ne fait que passer.

Advertisements

Commentaires fermés sur Jack’s Mannequin – The Glass Passenger

Classé dans Critique de disque

Les commentaires sont fermés.