Earlimart – Mentor Tormentor

(Majordomo)

La formation indienne rock californienne Earlimart apaise plus qu’elle tourmente sur Mentor Tormentor. Le duo mené par le chanteur Aaron Espinoza troque définitivement la distorsion pour les harmonies sur ce cinquième album à la facture plus « pop». Que ce soit sur l’orchestrale « Answers & Questions » ou la « beatlesesque» « Happy Alone », Earlimart se fait plus tendre tout en livrant un compact liché et touffu, mais que ni verse heureusement pas dans la guimauve convenue à la Snow Patrol. En plus de susciter le Fab Four, ces nouvelles compositions devraient autant charmer les inconditionnels d’Elliott Smith que les amateurs de Grandaddy (normal puisque certains membres du groupe ont collaboré à ce disque fortement recommandé).

Publicités

Commentaires fermés sur Earlimart – Mentor Tormentor

Classé dans Critique de disque

Les commentaires sont fermés.