Foo Fighters – Echoes, Silence, Patience & Grace

(RCA)

Pour une formation rock tirant son nom d’un terme militaire pour les objets volants non identifiés, les Foo Fighters font du rase-motte sur le prévisible Echoes, Silence, Patience & Grace. Que ce soit par pure paresse ou par simplicité volontaire, le multi-instrumentiste Dave Ghrol dirige son équipage sur le pilote automatique et en vient même à se pirater lui-même (« Statues» fait drôlement écho à leur précédent tube « My Hero»). Loin d’être un bide, Echoes, Silence, Patience & Grace contient tout de même son lot de chansons efficaces dont le sympathique pastiche bluegrass « Ballad of the Beaconsfield Miners », mais demeure une déception pour les mélomanes qui espéraient plus de l’ex membre de Nirvana et son producteur Gil Norton (qui a notamment collaboré avec des projets révolutionnaires comme The Pixies).

Publicités

Commentaires fermés sur Foo Fighters – Echoes, Silence, Patience & Grace

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.