50 Cent – Curtis

(G-Unit/Interscope)

Album moussé comme un « retour aux sources » pour le fameux rappeur criblé de balles, Curtis manque malheureusement la cible. Bien que le chauvinisme soit une part inhérente du personnage, les thématiques « gangsta» du MC, acteur et millionnaire tombent malheureusement à plat (à la « My Gun Go Off»). Côté collaborations, Fiddy s’entoure une fois de plus de partenaires de choix (comme l’abonné aux duos Akon), mais aussi d’invités douteux (dont l’ex Pussycat Dolls Nicole Scherzinger sur l’insipide « Fire»). Outre ses quelques bombes (« AYO Technology » vient notamment en tête) perdues parmi plusieurs pétards mouillés, Curtis n’est pas à la hauteur de son « hype». Si ce n’est pas déjà fait, procurez-vous plutôt un exemplaire du nouvel album de Kanye West.

Publicités

Commentaires fermés sur 50 Cent – Curtis

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.