Miracle Fortress – Five Roses

(Secret City Records)

Décidément, Secret City Records a le don de débusquer les talents cachés de Montréal. Après avoir dévoilé Patrick Watson au grand public, voici que l’étiquette secrète vient d’endisquer le premier album de Miracle Fortress, un des nombreux projets du multi-instrumentiste Graham Van Pelt (Think About Life, Hidden In Buildings et compagnie). Avec sa pop rêveuse très « Brian Wilsonesque», Magic Fortress suscite les Spiritualized, The Verve et autres groupes abondants dans la zizique onirique. Les mélomanes s’attendant toutefois à une oeuvre aussi accessible que celle de Watson risquent d’être déçus, Five Roses est un disque qui se digère lentement, privilégiant les pièces intimistes fabriquées en catimini plutôt que les tubes peu subtils. À l’image de l’usine de farine qui a inspiré son titre, l’emballage de ce disque est plutôt simpliste alors que son contenu est riche en sons.

Publicités

Commentaires fermés sur Miracle Fortress – Five Roses

Classé dans Critique de disque

Les commentaires sont fermés.