Loney, Dear – Loney, Noir

(Subpop)

Bien qu’il soit un talentueux multi-instrumentiste indie pop de Suède, Emil Svanängen n’a pas vraiment le nom d’une « indie rock star» (Conor Oberst, Tunde Adebimpe, Stefie Shock… ça, c’est des alias qui ont du « punch»). D’où le sobriquet Loney, Dear et d’où le titre de son épatant premier album Loney, Noir. Sans être le plus surprenant des exports suédois du moment à la Love Is All, José González et Peter Bjorn and John, Svanängen charme tout de même à l’aide de ses compositions autant frugales (mignonne « I Am John» qui rappelle vaguement Jimmy Eat World… c’est un compliment, juré!) qu’étoffées (touchante « The Meter Marks OK» qui suscite aussi Grandaddy). Avec ses chansons versant aussi dans le folk et l’électro, Loney, Noir ne devrait pas demeurer seul dans les bacs des disquaires, mais plutôt dans votre lecteur CD (surtout si vous êtes des amateurs de Jens Lekman et I’m From Barcelona).

Publicités

Commentaires fermés sur Loney, Dear – Loney, Noir

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.