Milburn – Well Well Well

(Mercury Records)

Peut-être avez-vous entendu parlé de cette formation britannique réunissant une bande de jeunes morveux du nord de l’Angleterre qui allait tout d’abord s’attirer l’attention des médias via un combo de concerts énergétiques, de démos diffusés sur le web et de bon vieux bouche à oreille? The Arctic Monkeys? Mais non! Il est question ici de Milburn, le collectif indie rock qui allait justement inspirer Alex Turner et ses singes à se monter un groupe. En plus de susciter Franz Ferdinand et – évidemment — ses fameux Monkeys, ce quatuor rappelle les « riffs» post punk de The Jam et mêmes certaines mélodies du groupe culte ska The Specials. Bien qu’ils soient moins « efficaces» que leurs copains primates (l’album bénéficie tout de même de quelques tubes et même d’un duo en compagnie de la légende Billy Bragg sur la chanson « Brewster»), ce compact manque cruellement de pièces qui enflamment littéralement les pistes de danse à la « I Bet You Look Good On The Dancefloor». Bref, Well Well Well est un album sympa, mais surtout « so, so».

Publicités

Commentaires fermés sur Milburn – Well Well Well

Classé dans Critique de disque

Les commentaires sont fermés.