Chronique semi-automatique: le poker selon Poirier

Hep! J’ai maintenant mon petit espace perso dans les pages du Bang Bang. Pour ceux qui ne me connaissent pas, disons tout simplement que je suis moins chevelu que Cassivi, mais plus que Cummins. Beaucoup moins brillant que Foglia, mais moins grisonnant aussi. Plus large que Robillard-Laveaux, mais moins bon au Texas hold ’em. Puis, pour continuer dans la thématique « pilosité et poker», consacrons cette première chronique semi-automatique à tout un joueur: l’hirsute artiste, producteur et DJ Ghislain Poirier qui, histoire de poursuivre dans la thématique “magasinage indépendant» de ce numéro, nous parle de sa nouvelle entreprise Rebondir Records.

Cacao poker

Projet né de l’insatisfaction de Poirier en réaction à la promotion états-unienne tardive de son album Breakupdown (le label Chocolate Industries a commencé sa campagne de promotion en janvier 2005… deux mois après le lancement du compact), Rebondir permet aussi à Poirier de réagir plus rapidement. « Lorsque la promo de Breakupdown a débuté, moi j’avais déjà assez de matériel pour un EP.” Ainsi vint la première parution de sa propre maison de disque (distribuée par le réseau de Ninja Tunes): le Rebondir EP oû on retrouve notamment le fameux brelan « Pour te réchauffer» enregistré en compagnie de TTC et Omnikrom. Évidemment, les grosses huiles de la maison de disques américaine ne se sont pas réjouies de l’initiative du musicien. « Ils pensaient que je quittais le label.» Ce n’est pas le cas? « Je leur ai dit “non” en me servant de ma “poker face”!» lance Poirier en faisant référence à sa prochaine parution qui devrait paraître plus tard en 2007 sur une autre étiquette.

Bounce, relaxe pis meurt l’gros!

Aussi connu pour ses fameuses soirées « Bounce le gros» où même les Teki, Cuizi et Gondry se ramènent dans le cachot du Zoobizarre pour danser sur des «beats bien gras», Poirier risque d’en décevoir plus d’un en prévoyant prochainement de mettre un terme à l’aventure. « Ça a atteint son point de saturation, j’crois.» En attendant, Ghislain expérimente avec le projet en le déménageant au Main Hall (« Tout simplement parce que c’est plus spacieux») en plus de mettre sur pied « Relaxe le gros», un « happening» mensuel plus « mollo».

Hé Ghislain, un dernier mot pour les lecteurs et artistes en herbe qui voudraient se partir leur propre petite étiquette? « C’est fatigant tout faire, mais la satisfaction en est décuplée.» Jackpot!

http://www.ghislainpoirier.com / http://www.myspace.com/ghislainpoirier

Dans la mire: Pas Chic Chic

Bien que la plupart des médias commencent à élaborer ses bilans de l’année 2006, je vous invite tout de même à vous préparer mentalement à 2007 en découvrant la fantastique formation indie pop Pas Chic Chic. Projet réunissant des membres de Fly Pan Am et – attention – Godspeed You! Black Emperor, le combo vient tout juste de lancer un 7” de deux pièces (planante « Tes Clichés déclenchés», psychédélique « Sur tes écrans statiques») qu’on peut commander sur le http://www.paschicchic.com. Fortement recommandé!

André Péloquin
semi-automatique@gmail.com

Publicités

Commentaires fermés sur Chronique semi-automatique: le poker selon Poirier

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.