Ajax – Spin City

(Central Stations Records/Statik)

Après nous avoir exposés au rock cliché de Jet et The Vines, l’Australie avait évidemment beaucoup à se faire pardonner. C’est pourquoi le pays des kangourous sort l’artillerie lourde pour nous étourdir: Spin City d’Ajax. DJ, maître ès rythmiques pour se déhancher et bidouilleur reconnu au sein de la scène « bastard pop», Ajax livre ici un épique mix de tubes, de remixes, de « mash ups» et de perles de tous genres. À défaut d’être original (Spin City pourrait facilement s’inscrire dans la discographie de 2 Many Djs), ce bricoleur est diablement efficace. Que ce soit en raboutant la sensation « underground» « Wet & Wild» de Kim au classique « Heart Of Glass» de Blondie sur la septième piste ou en fusionnant des paroles de Cuizinier et Teki Latex de TTC aux célèbres « beats» de l’efficace classique « Daft Punk Is Playing At My House» de LCD Soundsystem sur la dixième chanson du compact, Ajax ne s’enlise jamais dans une caste particulière tout en arrivant à réaliser une oeuvre fluide malgré son hétérogénéité. Merci l’Australie.

Publicités

Commentaires fermés sur Ajax – Spin City

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.