Sparta – Threes

(Hollywood Records/Universal)

Projet évidemment issu de la rupture de la formation culte At The Drive-In, Sparta vient tout juste de lancer un troisième compact au titre aussi simple que son contenu: Threes. Sans être un CD foncièrement mauvais, cette nouvelle parution n’arrive tout simplement pas à recapturer la fougue et l’originalité des pièces que Jim Ward, Paul Hinojos et Tony Hajjar orchestraient auparavant en compagnie de Cedric Bixler-Zavala et Omar Rodriguez-Lopez (aujourd’hui aux commandes du surprenant collectif prog rock The Mars Volta). Outre l’épique duo Translations, la plupart des chansons de l’album sont désincarnées. Si Threes était une boisson gazeuse, il serait diète. Si Threes était une bière, il serait une 0.5. Si Threes était un lofteur, il serait Nathan. Si Threes était une position sexuelle, il serait une branlette. Bref, Threes est efficace, mais sans grande surprise, personnalité ou saveur.

Publicités

Commentaires fermés sur Sparta – Threes

Classé dans Pêle-mêle...

Les commentaires sont fermés.